Que faut-il savoir sur la majoration de la retraite pour les travailleurs handicapés ?

Majoration de la retraite pour les travailleurs handicapés : ce qu'il faut savoir

Peu importe leur durée d’assurance retraite, les travailleurs handicapés profitent systématiquement d’une retraite à taux plein à partir de 62 ans. Par contre, pour les autres employés, cet âge est de 67 ans. Les salariés handicapés bénéficient également d’une majoration de la retraite, mais sous certaines conditions. Quelles sont ces conditions ? Quel est le taux de cette majoration ? Comment la calculer ? Découvrez l’essentiel à retenir de cette majoration dans cet article.

Quels sont les cas où il est possible de prétendre à la majoration de la retraite ?

Pour prétendre à la majoration de retraite en tant que travailleur handicapé, vous devez remplir un certain nombre de conditions. Il s’agit notamment de faire valoir vos droits à la retraite au titre de votre handicap. Vous pouvez également liquider votre retraite à un autre titre bien que le départ anticipé au titre de travailleur handicapé est possible. Dans ce dernier cas, les critères d’un départ anticipé à la retraite au titre handicap sont à remplir, avant l’âge légal d’accès à la retraite. Une fois ces conditions remplies, il est possible de prétendre à la majoration.

À combien s’élève la majoration de retraite pour les personnes handicapées ?À combien s’élève la majoration de retraite pour les personnes handicapées ?

Le calcul de la majoration de retraite pour les handicapés s’effectue grâce à la formule suivante : Nombre de trimestres de durée d’assurance liquidée IEG (hors bonifications avec une incapacité minimum de 50 %) X 1/3 / le nombre de trimestres de durée d’assurance liquidée IEG. À noter que la retraite majorée ne doit pas dépasser celle que vous auriez eue à travers l’application du pourcentage maximal de 75 %. Pour les campagnes militaires, elle est de 80 % avec bonifications. La majoration pour les enfants élevés complète la somme de la retraite majorée au titre du handicap.

Cet ajout s’effectue dans la limite du revenu qui sert d’assiette à la détermination de la pension. Pour bénéficier de votre retraite anticipée, divers scénarios sont possibles. D’abord, il s’agit de la retraite anticipée avant l’âge légal pour les salariés handicapés titulaires d’une reconnaissance. Ensuite, il est question de la retraite avec une pension d’invalidité en rapport à un trouble de santé ou un autre type de handicap. Enfin, il peut d’agir d’une retraite pour inaptitude au travail. Elle concerne ceux qui sont porteurs d’un handicap ou qui rencontrent des problèmes de santé.

Est-il possible de cumuler la pension de retraite anticipée ?Est-il possible de cumuler la pension de retraite anticipée ?

Les travailleurs en situation de handicap qui n’ont pas pu réunir la durée d’assurance maximum pour profiter d’un taux plein peuvent bénéficier d’une retraite anticipée majorée. À ce niveau, la somme varie selon les trimestres cotisés en tant que salariés handicapés. En ce qui concerne le cumul avec la pension de retraite anticipée, il est possible avec les cas suivants :

  • La majoration pour les enfants lorsque le travailleur en a élevé un minimum de 3 ;
  • La majoration pour conjoint à charge ;
  • L’ASI.

Pour terminer, il est à noter que la majoration de retraite anticipée pour le travailleur handicapé n’est pas considérée lors de la détermination de la pension reversée.

Articles similaires

4.5/5 - (2 votes)

Laissez un commentaire

Logo Handissimo

Handissimo : Votre source d’informations dédiée au handicap, à la santé, à l’inclusion, et à la vie familiale. Découvrez des ressources, des conseils pratiques et un soutien bienveillant pour une vie épanouissante. Ensemble, construisons un monde plus accessible et inclusif.

@2023 – Tous droits réservés. Handissimo